?

Log in

No account? Create an account

The bravo concept

« previous entry | next entry »
May. 23rd, 2008 | 11:51 pm
mood: intimidatedintimidated

On dira ce qu'on voudra sur facebook, le fameux site de Mark Zuckerberg a complètement changé le blogosphère. Ce qui rend ce site terrifiant, ce n’est pas tant les fraudeurs ou les espions mais décidément son accessibilité. Tout d’abord il y a eu ma tante dont la présence m’a forcé à masqué mes intérêts envers le sexe commun, ensuite ma mère et puis immédiatement après il y a eu lui… cet homme qui était presque un père pour moi.

J’ai essayé de traiter l'événement comme l'aurait fait une personne normal, je l’ai vite ajouté à ma liste d’ami en lui écrivant un cours message et voilà que quelques heures plus tard il me répond qu’il aimerait qu’on se rencontre le plus tôt possible. Seulement je ne suis pas une personne normal ou peut-être le suis-je un peu trop...

Ce n’est pas tant que ça ne me plairait pas. J’ai planifié cet événement depuis des années en fait. J'ai tout reconstruit dans ma tête, des milliers de fois comme tant d'autres choses.

Seulement cet rencontre devait se passer à un autre moment. Un moment qui, je m’en rend compte, pourrait bien ne jamais passer. Après tant de temps voilà où j’en suis. J’aurais tant aimé que cette décénie compte pour quelque chose. Mais malheureusement, je n’ai rien à vanter, aucun exploit formidable pour excuser ces années de silence…

Link | Leave a comment | Share

Comments {7}

amalien

(no subject)

from: amalien
date: May. 24th, 2008 02:37 pm (UTC)
Link

En fait, l'accessibilité est le danger de tous les blogs. Ma mère, mon frère, et même les grands parents ont tous leurs livejournaux. Ca fait maintenant quatre ans que j'ai le mien, mais j'ai jamais parlé de lui à ma famille. La pensée qu'ils puissent le trouver un jour me fait peur, mais s'ils ne comprennent pas le français. Parce qu'on ne se présente pas toujours de la même façon dans la vie réelle et sur la blogosphère.

Reply | Thread

Non-être

(no subject)

from: confus_mauve
date: May. 26th, 2008 01:11 am (UTC)
Link

Trops vrai! Ma mère a déjà réussi à trouvé mon lj, je dois t'admettre que ça l'a été un choc pour elle. J'avais une amie qui était technicienne à mon école, au secondaire, qui a averti le directeur quand je lui ai fait lire un de mes textes. Le genre de truc qu'on retrouve sur ce journal. Je dois dire que j'étais un peu plus emo à l'époque mais ça m'a déçu.

C'est drôle que les gens de ma friends list ne se soit jamais vraiment mis à critiquer mon coté emo dans ces moments-là. Bien que la plupart des gens sur ma friends list soient des gens que j'ai fréquenté à un moment ou à un autre, je trouve ça marrant qu'on puisse se fier sur des étrangers avec nos problèmes.

Surtout avec nos problèmes.

Reply | Parent | Thread

amalien

(no subject)

from: amalien
date: May. 26th, 2008 11:00 am (UTC)
Link

Je me pose souvent la question si les relations entre les lj-users sont les relations humaines, de vraies relations je veux dire. Dans la blogosphère, sommes-nous toujours des humains? Ici, on a ôté notre corps, on s'est débarrassé du jeu des regards, et même la voix, on s'en est libéré. Ca ne se passe comme ça pour tout le monde, mais il y en a quand même ceux qui veulent garder l'incognito : ils ne donnent jamais leurs photos, ils ne disent pas leurs vrais prénoms, dans leurs friends-lists il n'y a quasiment pas des gens qui les connaissent en réalité. Comme si on n'était qu'une entité informatique, une pure information auto-réflexive. Et justement, peut-être c'est plus facile de se fier, quand on n'est que son lj. Parce que là, on te juge moins, voire on te ne juge pas du tout. Et si on veux te juger, on t'exclut de sa friends-list, ou tout simplement on ignore ton posting. Mais personne ne te regarde d'un regard étonné, déçu, et le seul mode à exprimer tes émotions reste la textualité. Dans l'espace du lj tu n'est que le texte et des photos éventuellement. Est-ce qu'on peut vraiment faire du mal à un texte ou à une image?

Dans ma friend-list il y a personne qui me connaisse dans la vie réelle. Peut-être, c'est ma façon de fuir des relations humaines, c'est trop compliqué, les relations humaines. Ca a du te faire vraiment mal, ton amie qui a averti le directeur. Il n'y rien pire que la trahison. Mais de l'autre côte, ces relations, non entre deux esprits, mais entre deux... je ne sais comment le dire, entre deux êtres dans toute complexité de leurs corps, de leurs regards, de leurs émotions qui sont néanmoins indissociables de l'esprit, ces relations sont la seule chose qui fait vraiment que nous sommes les humains, et ça me rend un peu triste aussi, que le lj reste toujours un espace où les frontières, les murs entre deux humains sont insurmontables. Parce que déjà là, dans la vie réelle, nous sommes faits de vide à plus de 99%, mais dans la blogosphère, c'est vraiment un vide qui parle à un autre vide.

Bon, excuse-moi, je suis parti trop en philosophie, c'est déjà un autre thème, et en plus, ce qui je dis, c'est trop généralisant, ça ne marche peut-être que pour moi seul.

Reply | Parent | Thread

Non-être

(no subject)

from: confus_mauve
date: May. 26th, 2008 12:24 pm (UTC)
Link

Bah. C'est pas vraiment comme ça que je vois ça. Les gens ont généralement des idées ou des émotions à transmettre à travers leur texte, ce n'est pas nécessairement du vide. Et je ne vois pas trop ce que tu veux dire par 99% de vide. Je vois comment on pourrait douter d'une chose pareil mais ça n'a rien de fondé.

Déjà que 70% c'est de l'eau.

Reply | Parent | Thread

amalien

(no subject)

from: amalien
date: May. 26th, 2008 01:32 pm (UTC)
Link

Ben, en fait, chaque atome est composé d'un noyau qui prend moins de 1 % de l'espace atomique. C'est-à-dire qu'entre le noyau et les confins atomiques il y a 99% d'espace vide. Enfin, il n'est pas vide, mais composé d'un truc qui me paraît très romantique, et que les physiciens appellent "nuages de probabilité de présence". Donc, chaque atome c'est quasiment les nuages de probabilité. Et nous, nous ne sommes que la somme des atomes qui nous composent. Donc, nous sommes des nuages de probabilité avec les petits noyaux un peu partout à la façon du ciel étoilé. Mais dans la blogosphère, il y a pas de nouyaux. Que les nuages de la probabilité de présence. Ca me paraît très juste comme terme, "probablité de présence".

A propos des choses à mettre à travers le texte, tu te souviens peut-être dans l'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu :

"Tentetive
Entre
Ce que je pense
Ce que je veux dire
Ce que je crois dire
Ce que je dis
Ce que vous avez envie d'entendre
Ce que vous croyez entendre
Ce que vous entendez
Ce que vous avez envie de comprendre
Ce que vous croyez comprendre
Ce que vous comprenez
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même..."

..J'avais toujours des difficultés avec les mots. Mais je les aime quand même.

Reply | Parent | Thread

Non-être

(no subject)

from: confus_mauve
date: May. 26th, 2008 02:05 pm (UTC)
Link

Awh! Lol! Je n'avais pas pensé à celle-là! J'aime bien moi aussi, probabilité de présence. Ça ferait un bon titre pour un blogue.

Reply | Parent | Thread

amalien

(no subject)

from: amalien
date: May. 26th, 2008 04:25 pm (UTC)
Link

Génial! Je n'y ai pas pensé! En fait, il y a une semaine j'ai décidé de me faire un nouveau lj, principalement francophone. Et je pense je vais piquer ton idée sur le titre! :)

Reply | Parent | Thread